Les comptes des transports de la nation 2016

publié le 18 décembre 2017

Ce rapport dresse un panorama des transports en 2016, marqué par un prix du pétrole bas, une croissance modérée et un contexte géopolitique tendu.
Le redémarrage du transport routier de marchandises et la forte croissance du transport de voyageurs s’accompagnent d’une hausse des effectifs mais aussi des émissions de gaz à effet de serre.
Le transport de marchandises, tiré par le transport routier en compte propre et le transport sous pavillon étranger, est en hausse malgré la baisse du ferroviaire et du fluvial. L’activité des ports fléchit.
Le transport intérieur de voyageurs croît, tiré par la circulation routière. Sur longue distance, le transport ferroviaire diminue légèrement, le transport aérien confirme sa reprise. Sur courte distance, le transport collectif urbain augmente, davantage en Île-de-France avec le dézonage du Navigo qu’en province.
Les dépenses publiques diminuant et les grands projets ferroviaires s’achevant, les investissements en infrastructures sont en baisse.