Conseil d’administration

 

Selon les articles R1512-13 et R1512-14 et R1512-15 du Code des transports :

L’établissement est administré par un conseil d’administration.
Le conseil d’administration règle par ses délibérations les affaires de l’établissement.
Il délibère notamment sur son budget et arrête le compte financier.
Dans les conditions et selon les modalités qu’il détermine, il décide des concours qu’il apporte en application des dispositions de l’article R. 1512-12.
Il autorise les emprunts dans la limite d’un plafond fixé en loi de finances. Toutefois, ce plafond n’est pas applicable aux emprunts contractés pour couvrir les besoins de trésorerie en cours d’année liés à l’exécution du budget de l’établissement et aux décalages entre les encaissements et les décaissements au sein d’un même exercice.
Il autorise la conclusion des conventions et marchés.
Les délibérations relatives au budget de l’établissement sont réputées approuvées en l’absence d’opposition du ministre chargé des transports ou du ministre chargé du budget dans les quinze jours suivant leur réception par chacun de ces ministres.
Le conseil d’administration établit son règlement intérieur.

L’établissement est composé de douze membres comprenant :

1. Six représentants de l’Etat :

a) Le délégué interministériel à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale ou son représentant ;
b) Le directeur du budget ou son représentant ;
c) Le directeur général du Trésor ou son représentant ;
d) Le directeur général des infrastructures, des transports et de la mer ou son représentant ;
e) Le directeur des infrastructures de transport ou son représentant ;
f) Le commissaire général au développement durable ou son représentant ;

2. Un député et un sénateur, trois élus locaux et une personnalité qualifiée.

Le président, choisi parmi les membres du conseil d’administration, et les membres du second collège sont nommés par décret pour une durée de trois ans renouvelable.
La limite d’âge du président du conseil d’administration est fixée à soixante-dix ans.
En cas de vacance, pour quelque cause que ce soit, d’un des sièges relevant du second collège, il est procédé, dans les deux mois, au remplacement du membre défaillant par un nouveau membre de la même catégorie désigné selon les mêmes modalités. Le mandat du nouveau membre expire à la date à laquelle aurait normalement pris fin celui de son prédécesseur.
Les fonctions de membre du conseil d’administration ne sont pas rémunérées. Elles ouvrent droit à des indemnités et frais de déplacement et de séjour dans les conditions prévues par la réglementation applicable aux fonctionnaires de l’Etat.
Le conseil d’administration se réunit au moins deux fois par an sur convocation de son président, qui fixe l’ordre du jour de la réunion et dirige les débats. Les délibérations sont prises à la majorité des membres présents. En cas de partage des voix, celle du président est prépondérante.
Le membre du corps du contrôle général économique et financier et l’agent comptable assistent avec voix consultative aux délibérations du conseil d’administration.